Dépêches
Accueil » Mrini Mohamed » Tanger répudiée, Tanger chérie.
Tanger répudiée, Tanger chérie, Tu étais la plus belle des mariées, Une princesse des milles et nuit. Une courtisane aristocrate,

Tanger répudiée, Tanger chérie.

Tu étais la plus belle des mariées,
Une princesse des milles et nuit.
Une courtisane aristocrate,
Une maitresse tzigane,
Tes serviteurs le jour, tes amoureux la nuit,
Ce reliaient pour t’avoir à eux.
Même les dames enviaient ton nom.
Aujourd’hui, je pleure des larmes de sang de te voir, vieille et négligée.
Râleur il est vrai je le suis, mais obligé.
Des enfants aux pains nus qui errent dans tes rues.
Des jeunes filles qui couchent pour un euro pourri.
Tes plages sont devenues des cimetières pour clandestins.
Si je pouvais changer l’histoire,
Tu revivras comme d’antan de plaisirs et de festins.
Même ce Roi en qui tu as crues ; t’as délaissée pour une jeune et jolie.
Où sont les hommes qui t’ont aimé, les poètes qui t’ont chérie, les écrivains qui t-ont décris.
Ils ont changé ton aspect extérieur,
Mais que reste t-il de ton charme antérieur.
Tu es devenue la veuve noire abandonnée dans le désespoir et l’agonie.
Je t’ai aimé…Je t’aime…Et je t’aimerai.
Pauvre Tanger chérie, même répudiée dans mon cœur tu reste graver.

S.M.Mohamed.DN n° 912 : Semaine du 23 au 29 mars 2009
Se connecter à la revue de presse Dounia News

A ce propos Dounia News