Dépêches
Accueil » 2017 » Le Rif se rebiffe

Le Rif se rebiffe

Bonjour à Toutes,
Bonjour à tous,

Je partage avec vous un message que j’ai reçu entre autres d’une personne que je respecte beaucoup et qui  m’a vraiment étonné. C’est une jeune personne issue de l’immigration marocaine. Intelligente et bien éduquée. Malheureusement, sa réaction me rappelle les années soixante et septante. Une période de transition que les jeunes issus de l’immigration marocaine n’ont pas connu.

En tant que syndicaliste, responsable national de la Section Arabe de la CSC, je devais conscientiser les membres de notre diaspora. Alors, chaque fois qu’il y avait une grève ou une manifestation organisées par la CSC et la FGTB beaucoup de travailleurs Marocains me disaient pour ne pas y participer «Nous ne faisons pas de politique et nous ne sommes pas contre notre Roi».

Je croyais que cette période complètement révolue. Grande fût ma surprise de retrouver le même esprit moutonné d’une personne qui a fait ses études en Europe. J’ai toujours eu de la pitié mais aussi de la sympathie et du respect pour les pionniers de notre diaspora parce qu’ils étaient plus moins ignorants, plus ou moins éduqués mais honnête et travailleurs.

Voici le texte que j’ai reçu tel quel :

«Merci de me retirer de votre liste de diffusion. Je ne partage pas du tout vos opinions sur le makhzen et les rifs. Je suis contre ces révoltés et leurs revendications. Je ne suis pas du tout solidaire avec ce qui se passe au rif. Allah ihfed el malik Mohamed 6».
Merci de donner suite à ma demande. Cordialement».

Voici le contenu de mon petit édito envoyé le 4 juin 2017 dernier tel quel :

«Vu les évènements du Rif Dounia News vous présente une panoplie d’articles qui touchent toutes les facettes de ces évènement tragiques et regrettables mais qui mettent en évidence une région mise en marge depuis longtemps par un makhzen revanchard sans pitié. Malheureusement ce problème ne touche pas que le Rif. De toute façon nous sommes solidaires avec la région du Rif et nous soutenons les revendications du peuple marocain comme nous demandons la relaxe de tous les prisonniers politiques

Explication :

  1. Premier texte coloré :  je veux explicitement dire que Dounia News a publié plusieurs versions, les pour et les contre.
  2. Second texte noir :  le Rif, une région marginalisée par le makhzen c’est totalement vrai et c’est la réalité.
  3. Troisième texte coloré : le problème touche tout le Maroc et pas simplement le Rif. Ce n’est aucunement un jugement c’est une constatation et ce n’est ni un mensonge ni un dénigrement.
  4. Quatrième texte italique : comme toujours je suis solidaire avec le peuple marocain, dans sa joie comme dans sa douleur et ses doléances. Je l’ai toujours été et je le serai toujours. Demander qu’on relâche les prisonniers politique est une revendication juste et équitable. Tous les prisonniers politiques ne sont pas des criminels et leur place n’est pas dans les prisons. Il y a malheureusement des prisonniers politiques dans pratiquement tous les pays arabes mais aussi en Israél aux Etats unis et ailleurs dans le monde.

La dame conclut avec «Allah ihfed el malik Mohamed 6». Dans mon éditorial je n’ai à aucun moment parlé du notre roi. De toute façon tout le peuple marocain attend avec impatience pour qu’il prenne une décision pour régler une fois pour toutes la militarisation du Rif et les revendications du peuple marocain.

Je dis et je réitère ma requête «je soutiens les revendication du peuple marocain. Je n’ai pas dit que je soutiens les revendications de Nasser Zefzafi, parce que il est maintenant entre les mains de la justice. Je respecte M.Nasser et c’est à la justice de prouver qu’il est coupable de ce que les détracteurs lui reprochent. Pour moi Nasser Zefzafi est innocent et un héros populaire jusqu’à preuve du contraire. C’est à la justice de prouver qu’il est coupable et pas le Makhzen.

Concernant ce qui se passe au Rif je ne peux pas rester indifférent. Les Rifains sont nos frères, nos cousins, les autochtones du Maroc et je suis solidaire avec le population rifaine. Ils étaient au Maroc avant nous les Arabes et Musulmans. Il y a certainement des énergumènes infiltrés qui revendiquent la république et ce sont les séparatistes du Nord. C’est une infime minorité de revanchards. La majorité des Rifains et de ceux qui ont manifesté leur ras le bol sont de simples citoyennes et citoyens marocains qui ont le droit de manifester et de manifester leurs mécontentements concernant le logement, la santé, l’enseignement, les services sociaux, le chômage, la répression, les loyers, les prix exorbitants de l’eau, de l’électricité, des produits de première nécessité, de la viande du poisson, du poulet, des fruits et des légumes, du gaz et des frais solaires, les salaires injustes, les pensions dérisoires et j’en passe. On peut résumer leurs revendications en trois mots : liberté, dignité et justice sociale.

C’est une revendication nationale et j’ose dire universelle. Aujourd’hui au Rif, hier à Tanger, avant dans plusieurs villes et demain partout au Maroc. Depuis l’avènement de MD VI, le Maroc va beaucoup mieux certes mais la redistribution de la richesse est inadéquate et injuste. Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres. La corruption gangrène la société marocaine et étouffe le peuple marocain.

Moi je critique constructivement toujours le Maroc parce que j’aime mon pays d’origine. Il faut une certaine honnêteté intellectuelle à certaines personnes. Il ne faut à aucun moment occulter les défauts et les manquements occasionnés par des gouvernants coupés de la réalité sur le terrain.

La pauvreté se manifeste partout au Maroc, chaque année le nombre des pauvres et des mendiants augmente exponentiellement, la criminalité touche pratiquement toutes les villes, les voleurs à la tir nous guettent partout, le harcèlement sexuel viole la dignité de la femme, les viols sont devenus monnaie courante, le mariage de mineurs est un crime encore toléré, la pédophilie même dans les mosquées, la radicalisation, la violence contre les femmes est une pratique quotidienne comme un sport national, les enfants abandonnés est un fléau national, les accidents de route est une hécatombe, la lutte contre l’analphabétisme est un échec, la moralité et les valeurs ont laissé la place un égoïsme exacerbant, les monuments historiques sont remplacés par des immeubles pour entasser des sardines avec des appartements si minuscules qu’on devient claustrophobes seulement en les regardant, les auteurs de délits d’initié ne s’inquiètent jamais, la fuite des cerveaux, la fuite de capitaux et j’en passe parce que la liste est très exhaustive. Cela ne peut pas encore durer. Il faut que le Maroc se réveille et pense autrement, le temps du Makhzen médiéval a fait son temps, il est devenu caduc, ils faut des changements de fond en comble.

En ce qui nous concerne, notre diaspora est encore marginalisée, elle n’est perceptible qu’à cause des devises. Les seuls services et institutions mis à notre disposition sont les banques et les promoteurs immobiliers sans scrupules pour siphonner notre argent. Beaucoup de nos concitoyens ont été arnaqué lors d’hachât de terrains à bâtir ou d’appartements qui n’ont jamais été construits. Les préjudices sont énormes et les victimes ne savent pas à qui se plaindre ni à quel saint se vouer.

Les autres institutions sont occupées à gaspiller les fonds alloués aux soi-disant MRE et le CCME attend son 20éme anniversaire pour sortir finalement un avis: « Les MRE ne sont plus des MRE, ils sont devenus des ERM (Etrangers non Résidents au Maroc) ».

Fondation Mohammed V pour la solidarité:
plus de 5 MMDH engagés depuis 1998

Par dessus le marché, jusqu’à maintenant, nous n’avons pas encore le droit de participer à la gestion de notre cité. En Europe nous sommes la seule diaspora au monde qui n’a pas encore acquis ce droit.

« Ici vous êtes chez vous » est un leur et un mensonge. Et pourtant il y a des énergumènes qui veulent qu’on dise tout le temps  « j’aime » à un Makhzem qui ne nous aime pas. Au contraire, il nous méprise et méprise le peuple marocain qui veut seulement et uniquement vivre dans la dignité.

Sarie Abdeslam
Solidaire avec le Rif et avec le peuple marocain.

A ce propos abdeslam