Dépêches

Le prochain pas…

Mon corps isolé entre ces quatre murs souffrait le martyr. J’avais des douleurs aux jambes, au ventre et à la tête. Je me sentais vulnérable, et mon âme consolait la partie matérielle de ma personne. Je me disais à moi-même : « ma pauvre fille, comme tout peut si vite changer, hier tu te sentais pleine de vie, et là tu es telle une mourante que la vie à laisser sans aides ». Je réfléchissais à Dieu, et je me disais qu’Il m’avait vu grandir de là où Il est, qu’Il m’avait accompagné durant ces presque 23 années de vie sur cette terre. Qu’Il m’aimait et me connaissait beaucoup plus que je ne m’aimais et que je me connaissais. Je savais que dans la misère comme dans la gloire Il était là et que j’avais toujours une pensée pour Lui.

Lire la suite >>

La représentativité des MRE ou la Belle Arlésienne

L’Arlésienne, est ce fabuleux personnage mystérieux, proche et lointain à la fois qui reste inaccessible et intouchable, qu’Alphonse Daudet (1840-1897) dépeint dans l’une de ses Nouvelles (1873). Chez Alfred Hitchcock (La mort aux trousses, 1959), comme chez Bruce Geller (Série Mission Impossible, 1966) ou Ivan Goff (Drôles de Dames, 1976), c’est un personnage invisible et roublard qui symbolise l’Arlésienne et son corollaire l’idée de leurre et …

Lire la suite >>

Le gouvernement Benkirane et le défi de la communication

La communication gouvernementale, au sens d’«un service public » et non pas de « propagande» idéologique qui viserait l’endoctrinement et le contrôle des opinions et des initiatives, est un des outils privilégiés de sensibilisation, d’explication et de dévoilement des politiques publiques dans les plus grandes démocraties participatives. Au Maroc, c’est l’une des failles abyssales du système institutionnel. Nous sommes plutôt dans un état caractérisé d’incommunicabilité. La question est : le nouveau gouvernement, qui se veut proche et transparent, parviendra-t-il à combler cette faille et à inaugurer une ère nouvelle en matière de communication institutionnelle ?

Lire la suite >>

Bruxelles et la diaspora maghrébine

Bruxelles, capitale européenne où siègent les institutions européennes, l’Otan, un grand nombre d’organisations internationales (think tanks et autres) et plus de 6000 journalistes, est un centre stratégique incontournable pour la diplomatie et le lobbysme internationaux. Les gouvernements européens et autres y accréditent leurs meilleurs diplomates et leurs stratèges les plus chevronnés.

Lire la suite >>

Crises et luttes au Maghreb

La crise politico-sociale du Maghreb ressemble étrangement à une crise d'adolescence : l'éveil de la démocratie sociale, caractérisé par le rejet de l'autorité et un fébrile besoin de liberté et d'affirmation de soi, rapprocherait la collectivité maghrébine du stade adulte.

Lire la suite >>

Objets ou sujets ?

Depuis déjà plusieurs années, une certaine presse et certains intellectuels paranoïaques s'amusent régulièrement à polémiquer et à mettre en évidence la dépendance et l'asservissement de la femme qui porte ou qui utilise la burka, le niqab ou le voile. Ce sont les défenseurs inconditionnels de l'indépendance et de la liberté d'action des femmes tout en leur interdisant la liberté de choix de porter ou pas le tissu de leur choix. En tout cas, c'est un discours bidon gonflé à vide et qui ne concerne qu'une infime partie ou plutôt quelques femmes en Belgique qui portent le voile intégral. Par contre, pêle mêle on met toutes les femmes musulmanes, pratiquantes ou laïques dans le même sac. C'est une injustice flagrante envers ces filles et ces femmes qui vivent harmonieusement dans la société belge, que ce soit au travail, à l'école ou au quartier.

Lire la suite >>

Les MRE et le 30éme gouvernement marocain

Le Roi Mohammed VI a désigné le 30 e gouvernement dirigé par Abdellilah Benkirane. Un tiers des ministres sont issus du PJD dont celui des Marocains de l’Etranger (Abdellatif Maazouz), la Justice, les Affaires étrangères et l’Enseignement supérieur et la Recherche…

Lire la suite >>

Tradition et progrès au Maghreb

La progression dialectique et angoissante actuelle des sociétés maghrébines engendre inévitablement un double dialogue qui, souvent dégénère en dispute, d'une part entre ceux qui s'attachent au passé et ceux qui regardent vers l'avenir, d'autre part, entre ceux qui insistent sur la présence au temporel, le compromis, la tolérance, et ceux qui prônent l'intransigeance et le refus.

Lire la suite >>

Les MRE, le PAM et la fable de « l’Arroseur arrosé ».

Une agitation peu coutumière et perceptible à l’œil nu, secoue depuis le 25 novembre, les paddocks des formations politiques en particulier de celles qui ont choisi de participer au côté du PJD au futur gouvernement. Ce ne sont pas, semble-t-il, les considérations idéologiques ou programmatiques qui suscitent cette agitation, mais bien des questions utilitaristes et nombrilistes qui se résument au nombre et à la nature des strapontins à obtenir. Certes, des mots et slogans dithyrambiques, tels que « la Nation », le peuple et l’intérêt supérieur du pays sont clamés pour justifier les décisions, mais passons, à chaque jour suffit sa peine et à chaque époque ses partis et ses hommes.

Lire la suite >>

Le bassin méditerranéen et le Maghreb

Le bassin méditerranéen où les trois religions monothéistes, ainsi que les civilisations européennes, africaines et arabo musulmanes se rencontrent, devrait être un espace d’entente, de paix, de dialogue et de coopération entre les peuples de cette région.

Lire la suite >>

Le PJD à l’épreuve de l’Equation MRE

Les élections législatives anticipées de novembre 2011 ont rendu leur verdict et livré leurs indices et leurs enseignements. Dont acte. Que les choses sérieuses commencent et que la parole et les promesses électorales de circonstances s’effacent donc au bénéfice de l’action et de l’initiative créatrice.

Lire la suite >>

Les processus démocratiques maroco-tunisiens et le grand capital

Le grand désordre international engendré par la crise géo financière profonde et générale qui tenaille durement aussi bien les pays capitalistes que ceux de la rive sud du bassin méditerranéen, a mis les peuples et les gouvernements en effervescence. Les gouvernants de tous les pays qui ont, bon gré mal gré, participé à cette catastrophe financière, économique, sociale et environnementale à laquelle le monde doit faire face aujourd'hui, sont complètement désœuvrés.

Lire la suite >>

Les MRE et le Parlement : la grande embrouille

L’image qui vient à l’esprit, pour expliquer cette situation ubuesque que vivent les MRE en ces temps électoraux, est celle d’un boxeur valeureux mais sonné qui tente de se relever pour poursuivre le combat et peine à comprendre ce qui lui arrive. Le plus triste dans l’histoire, c’est qu’il est KO non pas que son adversaire est meilleur, mais que celui-ci a mis un morceau de ferraille dans son gant et l’arbitre dans sa poche.

Lire la suite >>

Les peuples arabes et la « démocratie politique »

  Les agitations sociales dans les pays de la rive sud du bassin méditerranéen vont-elles engendrer des nouvelles législations sociales audacieuses, une philosophie politique basée sur l’entente entre les individus et les groupes dans le cadre d’un système économique plus juste et une société moins inégalitaire? L’éclatement de ces mouvements insurrectionnels conduira-t-il les classes laborieuses arabes à participer à la vie …

Lire la suite >>

Les pays arabes et la « démocratie économique »

 Les mouvements insurrectionnels vont-ils permettre aux grandes masses arabes d’introduire la démocratie politique tout en songeant à la démocratie économique ? Vont-ils réussir à créer des organes de solidarité destinés à améliorer le standing matériel et moral des classes laborieuses, à former et à éduquer une « élite » populaire qui va réclamer la direction des activités économiques ? Ou vont-ils instaurer, sous la …

Lire la suite >>