Dépêches
Accueil » 2012 » "Maglor.fr" et "le corbeau du CCME"

"Maglor.fr" et "le corbeau du CCME"

Belguendouz Abdelkrim
Belguendouz Abdelkrim

Par Abdelkrim Belguendouz
Universitaire à Rabat,chercheur spécialisé en migration

« Maglor » a très bien fait en débutant la nouvelle année 2013 sous le signe du nécessaire respect de la déontologie et de l’éthique, d’abord par lui même, ensuite par autrui à son égard.

Pour toutes celles et tous ceux qui fréquentent fidèlement le site, Il est très important en effet d’être confortés dans leur conviction, à savoir que les animateurs s’appliquent à eux mêmes d’abord, la nécessité du suivi absolu d’un certain nombre de règles d’éthique : recherche de la vérité dans tout ce qui est publié; ne jamais porter atteinte à la dignité et à l’honneur d’autrui; faire en sorte que le site reste un lieu d’expression libre, un espace de dialogue apaisé, serein, pluriel et non sectaire, ouvert aux idées et points de vue différents.

Comme corollaire, le site impose à ceux qui le fréquentent, de le traiter en tant qu’espace d’échange honnête, de dialogue transparent, de débat responsable et constructif et non pas comme un lieu qui est instrumentalisé ou manipulé pour porter préjudice ou régler des comptes avec d’autres personnes.

Ce rappel salutaire était nécessaire, nous dit l’éditorial du 1er janvier 2013, intitulé « Maglor et la déontologie », après la réception par la rédaction d’une correspondance diffamatoire pour autrui, destinée selon ses auteurs à être publiée sous le titre « LE CORBEAU DU CCME DÉVOILÉ ». Le but évident était d’abuser de la confiance de la rédaction et de la duper. Mais peine perdue ! C’était sans compter sur la vigilance en action. L’auteur du message n’ayant pas été identifié de surcroît et n’ayant pas amené de preuves tangibles à ses affirmations, le site a décidé à juste titre de ne pas le publier, faisant preuve d’honnêteté intellectuelle et de professionnalisme.

Or après ce refus qui honore le site et curieusement, une page portant le titre similaire « le corbeau du CCME dévoilé  » a été publiée sur Facebook. Ce texte désigne nommément une personne qui aurait été formellement identifiée maintenant,et qui aurait publié ces dernières années sous un pseudonyme, toute une série d’articles trais critiques sur la gestion du CCME, avec des révélations et des informations de première main, très compromettantes pour les gestionnaires du Conseil. Ce « corbeau » fait l’objet d’une opération de dénigrement systématique et de dépréciations personnelles avec des qualificatifs outrageants et des affirmations calomnieuses.

La personne prétendument identifiée est présentée comme un membre du CCME ayant le profil soit pour se présenter lui même ou bien être présenté et soutenu par certains « milieux » comme un candidat à la présidence de l’institution. Ces « milieux » sont suggérés comme suit dans le texte: « ON LE DIT LIÉ AVEC LES MAROCAIN » (est-ce à dire avec les Services marocains !?). L’objectif de l’entreprise est de déligitimer et de décrédibiliser toute candidature de cette personne, appréhendée en fait visiblement avec crainte comme un sérieux concurrent, en raison notamment de sa notoriété dans le cadre du système des Nations Unies, en particulier pour ce qui a trait à la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles.

On perçoit la volonté de peser sur les décisions supérieures futures concernant la prochaine direction du CCME. Mais, ne se berne t-on pas d’illusions? Est-ce à dire en effet que toute l’information sur la réalité exacte de la situation, n’est pas disponible au niveau des sphères concernées par la préparation de la prise des grandes décisions ?

Face à ce prétendu corbeau expressément nommé et prénommé et à d’autres candidat(e)s éventuel(le)s, certains responsables actuels du CCME, sont peu crédibles de par l’action menée, la gestion suivie et les médiocres résultats obtenus par l’institution dont ils ont encore la charge. Divers articles, publiés jusqu’à maintenant ici et là, par les uns et par les autres, ont amené la démonstration tangible.

On comprend dés lors pourquoi, à notre sens, »Maglor.fr » a récusé le recours par (ou au profit de) certains, à ce genre de « procédés machiavéliques » dans cette course à la direction du CCME. Ayant de notre point de vue, déjoué grâce à sa vigilance une tentative manifeste de manipulation, destinée simultanément à porter atteinte à l’honneur d’une personne et à la crédibilité du site, on ne peut que soutenir la détermination de l’équipe de « Maglor.fr »de protéger son image de sérieux. De même, toute notre solidarité lui est acquise dans sa recherche de la sauvegarde de son indépendance de toute pression, d’où qu’elle vienne.

La construction d’un futur CCME démocratique, représentatif, transparent et efficient, qui a été hissé au rang d’institution constitutionnelle par la Constitution avancée du 1er juillet 2011, mérite beaucoup mieux que le suivi actuel de méthodes perfides. Car au lieu de communiquer honnêtement et de chercher à convaincre avec des arguments et la persuasion, certains procèdent par manipulation en cherchant à porter tort aux uns et à tromper tout le monde. Ces méthodes sont irrecevables. L’avenir du CCME, nécessite un changement radical d’attitude et de comportement. Il requiert des femmes et des hommes avec un esprit nouveau.

Il y va de l’avenir démocratique du pays, qui doit se réconcilier réellement avec sa composante citoyenne à l’étranger, sans rater ce nouveau rendez-vous,permis par une opérationnalisation ouverte des dispositions de la nouvelle constitution.

Rabat,le 04 janvier 2013
Abdelkrim BELGUENDOUZ
Universitaire à Rabat,chercheur spécialisé en migration

A ce propos Dounia News