Dépêches
Al Qods
Al Qods

L’Europe et les frères musulmans

« Les frères musulmans » est une thématique comme l’immigration, l’Islam ou les femmes musulmanes, intéresse la presse en général, les auteurs et les chercheurs, surtout les détracteurs en manque de créativité. Il y a des essais historiques et sociologiques d’une grande qualité qui expliquent de long en large, la naissance du mouvement et toutes ses élucubrations depuis mars 1928. Le confrérie en question a été fondée à Ismalilia en Égypte par Hassan Al-Banna1. Depuis lors beaucoup d’évènements se sont passés et les frères musulmans ont joué les bons samaritains et souvent des meneurs et agitateurs dans des rôles très dangereux surtout en Égypte. On attribue l’assassinat d’Anouar el-Sadat par les Frères Musulmans le 6 octobre 19812.

 

Hassan al-Banna
Hassan al-Banna

Fondée par le cheikh Hassan Al-Banna, l’organisation des frères Musulmans est d’obédience sunnite et réformiste. Elle se fixe deux objectifs précis : libérer pacifiquement le pays du joug britannique, et prendre le pouvoir en Égypte et faisant adopter les valeurs de l’islam

Du Machrek au Maghreb la confrérie s’est forgée une grande popularité surtout chez la couche populaire délaissée par les pouvoirs publics dans pratiquement tous les pays arabo-musulmans, surtout par le biais d’un programme social et éducatif très attractif et généreux. Leur mouvement pacifique séduit beaucoup de Marocains qui le comparait avec le mouvement de Ghandi en Inde et de Mandela en Afrique du Sud.

Malheureusement tout va basculer après l’assassinat de Hassan el-Banna le 12 février 1949, guide suprême de la confrérie.

“Son gendre, Saïd Ramadan, poursuit son projet panislamiste.

Désormais les héritiers du guide assassiné optent pour des actions avec violence principalement pour libérer leur pays l’Egypte. A ce moment les Britanniques colonisaient l’Égypte, le Soudan et d’autres pays du Moyen Orient. Gamal Abdel Nasser fût le second président de 1952 à sa mort le 28 septembre 1970. Mohammed Naguib fût le premier président. Gamal Abdel Nasser flirtait ouvertement avec les Frères musulmans pour avoir la paix et faire un équilibre politique face aux communistes très actifs.

Les frères musulmans ont dû s’adapter au gré des régimes égyptiens. Ils ont été tolérés, emprisonnés, torturés, ils ont été assassinés, ils ont été dissous, malgré tout ils ont réussi à ressusciter.

Depuis plus de deux décennies, une personnalité intellectuelle globe trotteur infatigable prodiguait la bonne parole par des soirées de formation et de discussion, des interviews, des programmes télévisés et radiophoniques, des débats vraiment intéressants, attirant un grand public, il s’agit de Tariq Ramadan. Il n’y a pas un pays en Europe où il n’a pas organisé un ou plusieurs débats.

« Tariq Ramadan, né le 26 août 1962 à Genève, est un islamologue suissen. Petit-fils du fondateur des Frères musulmansHassan el-Banna, il est titulaire d’un doctorat de l’université de Genève pour une thèse consacrée au réformisme islamique, ainsi que de sept ijazat en sciences islamiques à l’université al-Azhar du Caire. Ancien professeur titulaire de la chaire d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford, il donne des cours et conférences au sein de plusieurs universités. Également prédicateur, il est auteur de nombreux ouvrages sur le thème de l’islam et l’intégration. » http://bitly.ws/gXMy

Tariq Ramadan
Tariq Ramadan

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tariq_Ramadan

T. Ramadan a été très actif dans son domaine de prédilection, et a ainsi a attiré l’attention et la foudre, consciemment ou inconsciemment, volontairement ou involontairement, de beaucoup de détracteurs, de jaloux et d’envieux. En tout cas, toutes ses interventions ont été très intéressantes d’après le témoignage de beaucoup de mes connaissances. Il avait aussi et a encore beaucoup de sympathisants et beaucoup de followers qui le suivent un peu partout en Europe, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes. Il est ainsi devenu un grand spécialiste dans le domaine du dossier du culte islamique mais aussi un grand leader charismatique sans pour autant le revendiquer.

Une chose est certaine, il n’a jamais fait l’apologie au mouvement des frères musulmans.

Un tel personnage qui prêchait la bonne parole a aussi enfanté des détracteur dans une Europe mal dans sa peau et qui n’arrive pas à vraiment s’unir et avoir un seul et unique porte parole comme les États-Unis par exemple. A ma connaissance T. Ramadan n’a pas de parti politique ou d’association quelconque et pourtant beaucoup de détracteurs voient en lui un danger. Pou qui ? Pourquoi ?

Il y a en Europe et partout des panélistes chrétiens, protestants entre autres, et pourtant ils font leur travail tranquillement et n’attirent pas la foudre. Deux poids, deux mesures. Tarik Ramadan même si on n’est pas d’accord avec lui mérite un meilleur traitement de la part des champions de la défense des principes fondamentaux des droits de l’homme et de la liberté d’expression.

Je me rappelle comme si c’était hier, après l’effondrement de la Russie soviétique, Willy Claes, Secrétaire général de l’OTAN de septembre 1994 à décembre 1995, a déclaré «Maintenant c’est l’Islam qui est notre ennemi». Une telle déclaration n’est pas neutre quand elle émane du secrétaire général d’une organisation militaire dont le siège se trouve à Bruxelles. S’il l’a déclaré c’est qu’il a reçu l’aval et le soutien de l’Oncle Sam.

Depuis lors, les Etats-Unis et leurs pays satellites ont déclaré la guerre principalement aux pays musulmans, entre autres, l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, la Lybie, le Liban et les pays du Sahel. Le choc des civilisations est né pour remplir un vide. Dès lors l’Occident a créé, entrainé, armé des monstres qu’il fallait à tout prix détruire parce qu’ils représentaient un danger pour l’Occident et surtout pour les intérêts des États-Unis au Moyen Orient.

C’est un sujet très large, très important et surtout très complexe et compliqué. C’est pour cette raison que je vous propose une vidéo très éloquente qui explique les raisons pourquoi l’Islam est devenu l’ennemi public n° 1 de l’Occident.

Comment l’Islam est devenu l’ennemi de l’Occident ? – Hindi, Brosio YouTube. (Vidéo) : http://bitly.ws/hmba

« La stratégie du choc des civilisations et des affrontements communautaires ;
Ou comment l’Islam est devenu l’ennemi de l’Occident ;
La conjonction étroite entre messianisme ;
La vision mystique de l’histoire et la géopolitique.

Dans la mystique juive et même dans l’eschatologie juive la condition de la venue de leur messie (antéchrist) et l’avènement du grand Israël et du peuple juif qui doit régner sur toutes les communautés, passe par la destruction de ces deux grandes civilisations; les empires chrétiens et les empires musulmans, qui empêchent l’émergence de cet avènement. D’où la conception de la théorie du choc des civilisations qui dit que le monde chrétien et le monde musulman sont ontologiquement opposés et donc sont voués à se faire la guerre jusqu’à la fin des temps ».

Logo-OTAN

Dans la confusion la plus totale, dans la machine de la désinformation et des fake news, une certaine panique s’est installée un peu partout en Europe et a fait réveiller des esprits maléfiques des profonds ténèbres, les colons nostalgiques et surtout les croisés sournois. Et tel Julian Assange(3), cybermilitant et lanceur d’alerte est devenu l’ennemi public n° 1 des Etats-Unis.

Nous vivons dans un monde des dominants et des dominés. Dans ce monde où les plus puissants font la loi, il n’y a pour les autres pays que deux choix, tu es avec nous ou tus es contre nous ?

«C’est un peu comme la période du Maccartisme, une période noire de l’histoire américaine, qualifiée de chasse aux sorcières» : http://bitly.ws/hmbv

Et d’un coup une croisade moderne qui ne dit pas son nom contre Tariq Ramadan l’islamologue est apparu en plein jour, et indirectement contre l’Islam et les Musulmans européens. Le trait d’union a été vite fait entre, le petit-fils suisse et son grand-père égyptien, initiateur de la confrérie de frères musulmans.

Tariq Ramadan(4), comme Assange auparavant a été traqué par tous les services secrets des USA et leurs amis fidèles, va traverser une période difficile, entre différentes plaintes et toutes sortes d’accusations. Et c’est ainsi que la chasse aux sorcières a de nouveau commencé par des accusations bidon pour passer par des viols et terminer par des non lieux.

Par conséquent le mal est fait. Et, comme dit le dicton “il n’y a pas de fumée sans feu”.

Tout le monde sait, surtout les services secrets européens, que Tariq Ramadan n’a rien à voir avec les attentats sanglants à Paris, que ceux de Bruxelles.

Tariq Ramadan n’est pas notre guide spirituel, ni notre représentant, ni notre défenseur, ni notre porte parole. Tariq Ramadan est tout simplement un islamologue, ni plus ni moins. Pour la énième fois, nous, Musulmans de Belgique nous n’avons ni de près ni de loin une quelconque relation avec tous les attentats perpétrés partout dans le monde. Nous ne sommes ni membres des frères musulmans ni membres de l’État islamique qui n’est ni un État ni islamique. Par contre tous les terroristes islamiques qui se revendiquent être musulmans ne sont même pas croyants.

Aujourd’hui comme hier, je réitère, nous dénonçons énergiquement comme nous l’avons fait après chaque attentat terroriste et déclarons que ces énergumènes assoiffés de sans ne font pas partie de notre communauté islamique parce que notre religion réfute tout acte terroriste contre les humains.

Actuellement a lieu le procès des attentats du vendredi 13 novembre 20151. En ce qui nous concerne, les terroristes devant les juges à Paris requirent des châtiments exemplaires car ils n’ont pas de circonstances atténuantes. Ce sont purement et simplement des assassins qui ont prémédité leurs actes terroristes contre des personnes innocentes.

Dans une prêche du vendredi, l’un des imams du Rhône a déclaré: « Nous avons été attaqués par la haine aveugle et la folie meurtrière. Restons unis et solidaires et ne tombons pas dans le piège de la division tendu par ces agents du mal ».

Eh bien cet imam, en une phrase simple a résumé tout ce que nous pensons de ces assassins sans conscience ni scrupules mais bien animés par une haine que personne ne peut expliquer et encore moins accepter ou tolérer.

Enfin, j’espère que ce procès sera le dernier en son genre et fera tourner la page définitivement et une fois pour toutes, d’une période noire de notre histoire contemporaine que nous voulons à tout prix excommunier. Néanmoins, restons toujours vigilants et attentifs.

« Qui tue un être humain a tué toute l’humanité » (Coran 5/32)

Qui tue un être humain

En conclusion, un vrai musulman (musulmane) ne tue point, et ne se suicide pas, car le suicide est haram. Par contre, il fait du bien, il construit des ponts entre croyants, entre croyants et non croyants, entre différentes ethnies, races et origines.

Un vrai musulman (musulmane) respecte entre autres la vie, la paix, les biens d’autrui, le vivre ensemble, le voisinage, le genre, l’environnement, les animaux, l’eau, la diversité, le multiculturalisme, le respect mutuel, toutes les valeurs humaines, et la dignité humaine

Sarie Abdeslam

Abdeslam Sarie