Dépêches
Instituteur école primaire Sidi Issa à Beni Mellel
La loi c'est la loi

Nous changeons les programmes scolaires belges!!!

Nous changeons les programmes
scolaires belges!!!

Suites à un immense travail de sensibilisation, de nombreuses projections au sein de nos institutions et de nos Parlements, de nombreuses réunions auprès du tissu associatif et auprès du Ministère de l’enseignement; la Ministre Marie-Martine Schyns vient de nous donner son accord.

C’est officiel la Belgique revoit ses référentiels qui abordent les cours d’histoire et plus précisément toute la matière sur la seconde guerre mondiale.

Cette grande page de l’histoire sur le Sacrifice de ces hommes venus d’Afrique, d’Asie, d’Orient, des îles du Pacifiques… dans la lutte contre le nazisme, va pouvoir être écrite et pouvoir stériliser ce négationnisme féroce qui perdure depuis plus de 72 années…

Dans un premier temps, ce sera le cours d’histoire qui sera mis à jour, pour laisser place ensuite à une réforme des manuels scolaires.

Par rapport à la France et à d’autres pays européens, les démarches sont en cours.

Nous pouvons nous réjouir de cette belle reconnaissance vis à vis de l’engagement de nos alleux dans la lutte contre le nazisme.

Pour rappel, entre 3 200 000 à près de 4 000 000 d’hommes provenant des nombreuses colonies ont contribué à la libération sur les différents fronts de la seconde guerre mondiale.

Sans l’apport et le sacrifice de ces jeunes hommes, le Monde n’aurait jamais pu être libéré de cette terrible barbarie qui a marqué le siècle dernier.

Un travail scientifique va être mis en place afin de garantir que cette grande page de l’histoire puisse être écrite à jamais.

En ces temps difficiles, où le racisme, la haine, le rejet de l’Autre gangrènent sauvagement nos sociétés, cette ré écriture nous rappelle avec pertinence que si la diversité culturelle fait partie intégrante de notre quotidien, c’est parce que nous avons été chercher des jeunes hommes provenant des nombreux continents pour reconstruire l’Europe et que leur père ont été réquisitionnés « officieusement », la plupart contre leur gré, pour combattre dans nos contrées dans une guerre qui n’était pas la leur.

Aujourd’hui, la majorité de nos anciens se sont éteints dans une indifférence totale, voire un terrible mépris.

Cette décision obtenue « à l‘arraché » arrive trois quart de siècle après ces faits historiques tragiques.

Des faits éperdument enfouis dans les catacombes de la conscience. Effacés, broyés, gommés sous les enluminures de la grande histoire, celle des livres et des mensonges avec une indécente amnésie qui la recouvre sans bruit…

« L’histoire est une conspiration permanente contre la vérité » clamait incessamment l’érudit Josef de Maistre

Depuis l’aube des temps, les falsifications et les grandes trahisons font partie intégrante de la grande histoire, cette impropre amenée à être éternellement cruelle envers ceux qui n’en font plus partie…

Cette victoire légèrement amère nous rappelle également que ce sont aussi les hommes et les femmes qui font l’histoire et non quelques historiens, « gardiens des temples ».

Nous avons réellement la capacité de changer ce Monde qui nous échappe…

Ne pas en être conscient, c’est laisser les Monstres…

_________

Je tiens à remercier Mohamed Fekrioui, Kalvin Soiresse Njall, Barbara Mourin, Geneviève Pleitinckx, Joëlle Milquet, Hugues Bayet, Julie De Groote, Marie-Martine Shyns, les collaborateurs du cabinet et toutes les associations qui ont signé l’appel pour soutenir la demande auprès du Ministère de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Je tiens à remercier également la productrice Vanessa Brichaut, tous les Co-producteurs, les institutions, les partenaires, les comédiens et les techniciens des films « la couleur du Sacrifice » et « les hommes d’argile »

Je vous remercie tous pour votre précieux soutien et noble engagement.

Que nos anciens puissent reposer en paix…

Mourad Boucif