Dépêches
Accueil » Archives par mots-clefs : makhzen

Archives par mots-clefs : makhzen

LE MAKHZEN

Ci-dessous un point de vue sur le ‘’ Makhzen ‘’ que notre ami le Pr. Abdessamad Mouhieddine vient d’écrire et de partager sur son mur Facebook. C’EST QUOI AU JUSTE ? C’est devenu un vocable passe-partout : Makhzen, Makhzen, Makhzen…Voici ce que j’en pense très humblement. Il se trouve fort justement que le Makhzen n’est pas n’importe quel vocable. Il …

Lire la suite >>

Le Silence coupable

Depuis plusieurs mois, le Makhzen a décidé de sévir. Oui, après avoir lâché du leste pendant plus d’une année, après avoir fait croire aux Marocains que la liberté d’expression est presque rétablie, après avoir fait semblant de se plier aux multiples revendications sociales et politiques de la rue, après avoir proposé une Constitution qui s’éloigne d’une monarchie parlementaire plus qu’elle …

Lire la suite >>

La provocation d'une procuration

A l’occasion de la fête du sacrifice ce dimanche en Europe, mon esprit n’est pas en Belgique il est ailleurs, plutôt au Bled. Séparé depuis un demi siècle de ma famille et de mes amis je ne pense qu’à pouvoir retourner vivre le reste de ma vie au bled, d’un côté entouré de mes proches et, de l’autre côté rattraper …

Lire la suite >>

Hommage à nos martyrs

Abraham Serfaty, est décédé le jeudi 18 novembre 2010 à Marrakech à l'âge de 84 ans. Il restera l’un des plus célèbres opposants à l’ancien roi du Maroc Hassan II. Il a également été aussi un fervent défenseur de la cause palestinienne. Rendons à cet homme illustre, un hommage solennel pour sa bravoure et son combat contre le colonialisme français et contre toutes les injustices.

Lire la suite >>

Pessimisme ou optimisme, that is the question

Malgré que nous nous trouvons à presque 2500 km loin du Maroc, il qu'y a déjà une décennie que nous avons enterré la période des années de plomb, et que le Makhzen n'a pratiquement aucune influence sur nous en Belgique, pourtant il y a encore beaucoup de concitoyens qui n'ont pas encore intériorisé cette nouvelle ère qui semble se réaliser avec beaucoup de peine vu la mémoire collective encore très vivace et les séquelles encore très visibles.

Lire la suite >>

Le grand tabou

La société marocaine est gangrénée jusqu'aux os par deux tabous, Hchouma et corruption. Les deux tabous touchent la société marocaine transversalement, horizontalement et dans la profondeur.

Lire la suite >>

La véritable et l’authentique grande Hogra

La semaine passée, moins d'une centaine de personnes, femmes et hommes, ont manifesté devant l’Ambassade du Royaume du Maroc. Ils scandaient : « Yazami casse-toi jaliya n’est pas à toi » et « Nous voulons voter au Maroc ».

Lire la suite >>

Le Tournoi Supérieur des MRE

Encore une fois, l’exception vient étayer mon hypothèse que, notre relation avec notre cher pays a été et sera toujours conflictuelle.

Lire la suite >>

Maroc, Etat de Droit ?

Le Makhzen nostalgique du passé, ne se laisse pas faire, IER ou pas il y a trop d'intérêts et de prestiges en jeu. La page des années de plomb est tellement lourde, qu'il a été difficile au Maroc de la tourner.

Lire la suite >>

Jouer un rôle déterminant entre les deux rives

Il y a une dizaine de jours, la ministre déléguée chargée de la communauté marocaine résidant à l'étranger, Mme Nouzha Chekrouni à dit [i] : ’’ Le Maroc entend développer une stratégie économique envers les Marocains résidant à l'étranger (MRE) pour les encourager à investir dans le Royaume’’.

Lire la suite >>

Espérance et désespoir

Selon l'Article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l'homme, toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association. C'est un concept important et qui régit le fondement même du concept de la démocratie. Le Maroc en tant que pays civilisé et indépendant à adhéré et ratifié le traité international qui s'y affère. Si nous restons dans la sphère des discours et des intentions c'est idéal et même c'est formidable. Mais, quand on descend dans l'arène de la réalité quotidienne alors c'est plutôt l'amertume et la déception qui nous envahit.

Lire la suite >>