Dépêches
Accueil » Mokhtar Chaoui

Mokhtar Chaoui

Lettre d’un arbre tangérois au président de Diwane Al Madhalime

Prénom : Tangérois Date et lieu de naissance : le 26 décembre 1664 à Tanger. Objet : Lettre d’un arbre tangérois au président de Diwane Al Madhalime A Monsieur le président de Diwane Al Madhalime, Monsieur le président, Après m’être adressé à toutes les autorités compétentes et incompétentes, du Moqadem jusqu’à la plus haute autorité environnementale qui ont tous snobé mes requêtes, n’ayant …

Lire la suite >>

Jamais deux sans trois.

Un ami de facebook, conseiller usfpeiste régional, avait posté sur son mur, le 6 décembre, un texte dans lequel il tire la sonnette d’alarme en évoquant la course à la présidence de l’USFP et du 9ème congrès qui a occulté le vrai débat sur l’avenir du parti : son identité, la problématique de son organigramme «ATTANDIME », la régionalisation avancée ou …

Lire la suite >>

La meilleure réponse : L’Indifférence.

Par Mokhtar Chaoui. J’aurais pu, comme la majorité des musulmans, pratiquants ou non, réagir au navet (je n’ose pas dire Film) l’innocence des musulmans et aux caricatures contre le prophète Mohamed que Charlie Hebdo, pour booster ses ventes, a publiées. J’aurais sûrement pu descendre dans la rue et crier mon indignation, ma colère et ma vengeance contre ces « impies …

Lire la suite >>

Le Silence coupable

Depuis plusieurs mois, le Makhzen a décidé de sévir. Oui, après avoir lâché du leste pendant plus d’une année, après avoir fait croire aux Marocains que la liberté d’expression est presque rétablie, après avoir fait semblant de se plier aux multiples revendications sociales et politiques de la rue, après avoir proposé une Constitution qui s’éloigne d’une monarchie parlementaire plus qu’elle …

Lire la suite >>

Lettre à mes chers 569 Lepénistes du Maroc.

Chers Lepénistes du Maroc,Permettez qu’un Bougnoul ose s’exprimer dans votre immaculée langue pour vous adresser cette missive. Ne vous en faites pas, vous ne serez pas contaminés par les virus que dégagera ma personne, puisque j’ai pris sept douches, me suis brossé les dents dix fois et gargarisé mille fois mon palais et mon gosier d’une lotion parfumée afin que …

Lire la suite >>

J'accuse

Qu’Emile Zola ne m’en veuille pas d’avoir usurpé son fameux titre, mais je sais qu’il me pardonnera car c’est pour la bonne cause. Il y a quelques années, en compagnie de plusieurs amis, nous gambadions à longueur de journées dans les espaces verts de Tanger. Nous passions des heures heureuses à courir entre les arbres, à bondir sur les ruisseaux …

Lire la suite >>