Dépêches
Accueil » 2016 » Alternatives pour les cours de religion/morale

Alternatives pour les cours de religion/morale

I. Socle commun scolaire : 1h de laïcité + 3h d’Idéologie comparée

la Laïcité n’est pas l’Athéïsme, c’est le tronc commun de toutes les idéologies (religions, philosophies, politiques), qui permet le mariage mixte, la vie en commun, l’existence de sociétés humaines pacifiques : confiantes et respectueuses de leur diversité constitutive.

> Chaque idéologie étant un système de nombreuses valeurs, on peut parfaitement se sentir plus proche de ceux qui n’ont pas toujours la même religion, mais qui respectent autant les mêmes valeurs que soi, car c’est ce respect spontané, cette bonne volonté, qui rend la vie commune possible, pas les promesses non tenues. –> association, mariages mixtes, … Toute l’aventure sera d’apprendre à harmoniser les autres, en se fondant sur cette confiance commune : Le contrat social.

> C’est l’ensemble des valeurs, et des règles nécessaires pour apprendre, comprendre, et respecter la diversité, qui nous permet de survivre en s’adaptant au changement et de progresser par la créativité qui nous enrichit mutuellement de nos découvertes.

– un cours de religion comparée, pas seulement d’histoire comparée, il faut aussi comprendre le sens des rituels, des règles, des traditions, des symboles, comment on vit sa non/religion quand on est non/croyant, le sens de la vie/mort/espoir/justice, c’est cela qui permettra confiance et respect, et des échanges pacifiques et fructueux, constructifs, qu’on soit d’accord ou pas.

> Il est important de bien faire entendre que cette laïcité n’est pas une nouvelle religion en soi, parachutée du ciel, mais bien le résultat d’expériences tirées de la vie en commun, à l’origine de paix et de découvertes formidables, ainsi que de guerres et de révolutions…

– mais le tronc commun ne contient pas seulement des valeurs issues des systèmes religieux : certaines sont nées aussi des systèmes politiques, et philosophiques, et certaines ont été conçues par les uns et les autres par des échanges fructueux. Il faut aussi, en effet, absolument que les citoyens comprennent la politique, pour participer au progrès social et pour savoir choisir leurs élus.

En outre, il est nécessaire que ces 3 cours d’idéologies comparées, comme celui de laïcité, soient pris en commun, puisqu’il s’agit d’y apprendre à se connaître dans la diversité de ces systèmes de valeurs, et même à se construire ou choisir soigneusement celui que l’on désire adopter. Et que chaque cours d’une idéologie particulière (religion juive ou chrétienne ou musulmane … ; politique marxiste ou libérale… ; Philo rationaliste ou structuraliste… ) soit instruite par un(e) idéologue adepte de celle-ci.


C
omme le disait Stéphane Hessel (mort en 2012), « il ne suffit pas de s’indigner, encore faut-il ensuite s’engager pour rendre le monde meilleur que celui que tu critiques ». Or, pour s’indigner il faut comprendre en comparant le réel à son idéal (Syst de valeurs perso !), et pour s’engager il faut participer.
La citoyenneté c’est le droit de comprendre à quelle sauce nous serons mangés si rien ne change, et de participer à la conception d’un nouveau menu pour que ça change : C’est donc la base de la démocratie, qui n’est malheureusement enseignée ni dans les familles, les écoles, les médias !

II. Ces 3 cours d’idéologies comparées permettront d’en extraire

– d’une part les valeurs communes qui ont construit le tronc commun, une analyse qui enracine ces valeurs comme l’héritage vivant de l’Humanité qui a su identifier les briques d’un système cohérent : la Laîcité, où chacun peut se sentir à l’aise, consensuel.

– d’autre part les valeurs différentielles qui s’ajoutent à ce noyau d’Humanisme universel, mais seulement à des groupes secondaires qui se sont différenciés sur cette base commune, et qui font toute la diversité humaine, qui travaille par compromis.

> C’est donc ainsi que l’on apprend ce qu’est une idéologie, comment ça se construit, à quoi ça sert une idéologie – N’est-ce pas le vrai but de l’apprentissage que de savoir comment se construire parmi les autres en étant soi-même différent d’eux, régénérant sans cesse la diversité créative.

> Et c’est dans ces cours qu’émergeront les racines du tronc commun, auxquelles se réfèrera le cours de laïcité, qui présentera alors un système organisé de toutes les valeurs communes, système de la laïcité qui serait ainsi le coeur de l’Humanité toute entière, enseigné dans toutes les écoles.

Ce tronc commun ne sera plus désincarné/parachuté du néant, de même que les idéologies, qui seront discutées dans tous leurs aspects, avec grande curiosité : à quoi sert ce rituel, cette règle, que signifie ce symbole, PQ c’est mieux, …Ainsi, ce tronc commun « Laïcité » obtiendra enfin toute sa légitimité, quasi scientifique, et perfectible : issue de l’expérience inter-culturelle, par extraction progressive de l’histoire de l’humanité

III. Études différentielles d’approfondissement :

Par ailleurs, des études spécialisées pourront approfondir l’étude de chaque système religieux, politique, ou philosophique, mais hors de l’école de base commune, pour tous ceux qui désireront se spécialiser dans ces matières.

Et chacune de ces spécialités gagnera aussi en clarté et en efficacité pédagogique, si elle commence également par une analyse de tous les socialismes, libéralismes, confucianismes, islams, bouddhismes, existentialismes, structuralismes, … pour identifier leur tronc commun et leurs divergences.

Chacun apprendra ainsi à construire ses idéologies, et à mesurer celles des autres, à les comprendre et à se faire comprendre en se fondant sur ces bases scolaires de dialogue inter-idéologique.

–> Religion référente au surnaturel, philosophie personnelle, ou politique de décision collective.

IV. De beaux projets, pour le bien de l’humanité !

Toutes les idéologies sont des systèmes de valeurs, dichotomiques comme des dominos articulés.

– La plupart de ces valeurs sont reconnues par toutes les idéologies, c’est leur organisation qui diffère.

– Les valeurs sont mesurées entre un min et un max, comme le ying & le yang : chaud/froid, sec/humide, blanc/noir, mâle/femelle, grand/petit, riche/pauvre, coûteux/gratuit…

– Selon l’idéologie en question, le chaud sera associé au mâle où à la femelle, au blanc ou au noir, …et tous ces dominos s’articulent en labyrinthes complexes…

À quand un Institut d’Étude de la Paix dans la Diversité des Peuples ? – Il serait intéressant, et utile

– d’identifier tous les dominos d’une idéologie, et de tracer le schéma de son organisation systémique.

– Et de faire de même avec toutes sortes de systèmes pour tracer le schéma du tronc commun de tous les socialismes, libéralismes, de toutes les politiques,

– et de mettre en évidence ce qui rassemble toutes les politiques et ce qui les distingue des religions ou des philosophies, …

La démocratie c’est :

  • Théorique : Pourquoi, objectifs = Respect des DH, des besoins de ressourcement de la Nature, et du choix des électeurs ;

  • Pratique : Comment, réalisation = Redistribution des droits, moyens, devoirs, ressources, chances, malchances, et savoirs.

M.marc_gilsonRédigé le 29/01/14

Actualisé le 21/03/15

Marc Gilson <Marc1Gilson@GMail.com>

GSM: 0(+32)494 182 491

Vos commentaires constructifs ?

Pour/contre, quel passage, ajouter/supprimer/déplacer/remplacer, expliquer…

N’oubliez pas de dire PQ : c’est l’intention qui compte pour savoir comment progresser !

Le plus facile/pratique est de

  • surligner mon passage en question en couleur claire (pas de confusion avec mes mots colorés)

  • surligner tes commentaires dans une autre couleur claire

  • Renommer le fichier avec tes initiales (Pré+Nom) entre crochets «Titre [PN].doc»

A ce propos abdeslam